cystite.biz

infos santé

Home » Quels sont les signes d’une cystite ?

Quels sont les signes d’une cystite ?

La cystite se traduit par une douleur de la paroi de la vessie liée à une maladie de celle-ci ou à une infection de l’urine. La personne a tout le temps envie d’uriner et sa miction est accompagnée de brûlure. L’urine présente une couleur trouble marquant la présence de pus. Le sujet peut avoir mal au bas-ventre et est fiévreux. L’urètre étant proche de l’anus et du vagin. Ce dernier contient des bactéries qui remontent dans l’urètre entraînant l’infection urinaire et la cystite. Les bactéries se multiplient dans l’urine et accèdent aux parois de la vessie. Une inflammation locale se présente sous forme d’œdème et quelquefois des saignements apparaissent. L’infection urinaire est fréquente chez la femme. Si elle évolue, elle entraîne une infection rénale et  peut provoquer la pyélonéphrite. L’infection est détectée après un examen où les bactéries coexistent avec les leucocytes ou les globules rouges sont plus ou moins en grande quantité. Un test qui affiche un taux élevé de protéine montre aussi la présence de pus dans l’urine.

Quels sont les facteurs de la cystite ?

Les bactéries sont les causes principales de la cystite. Elles sont omniprésentes dans le vagin et le tube digestif même s’il n’y a pas d’infection. Les pathologies gynécologiques, digestives et la maladie de la paroi de la vessie font également partie des facteurs d’apparition de cette infection urinaire. Un polype, une tumeur vésicale, la présence d’un corps étranger comme le parasite ou le calcul déclenche la cystite. Les suites d’une radiothérapie peuvent causer la cystite car le sujet est exposé à un niveau élevé de radiation. Pareillement pour la prise de certains médicaments surtout durant la chimiothérapie qui engendre la cystite médicamenteuse. L’irradiation de la vessie entraîne la cystite radique qui détruit la capacité de protection de la surface de la vessie. Une évacuation incomplète de l’urine est une des causes de l’apparition de la cystite. La femme enceinte et l’homme souffrant d’hyperplasie bénigne de la prostate sont les plus touchés. Les lésions nerveuses et les pathologies cérébrales sont aussi sources d’incapacité de vider complètement la vessie entraînant la cystite. Plus l’urine est moins acide, plus les bactéries progressent rapidement. Une femme enceinte présente un taux d’acidité d’urine faible. Si elle souffre de diabète, elle peut souffrir de la cystite car les reins transforment l’urine en milieu qui favorise le développement des bactéries.

Comment guérir de la cystite ?

Les jeunes femmes suivent des traitements courts de 3 à 5 jours voire des traitements minute avec la prise d’une dose unique d’antibiotique. L’hydratation régulière est préconisée pour vider la vessie et les cas de constipation sont à traiter. Consommer de l’extrait de canneberge est également conseillé pour prévenir la maladie et éviter la récidive de la pathologie. La vitamine C peut prévenir la cystite chez la femme enceinte. Se servir de produits doux pour la toilette intime est conseillé sans toutefois le répéter plusieurs fois par jour. Une femme ne doit pas porter de lingerie et de vêtements moulants. Elle soit s’essuyer de l’avant vers l’arrière. Il est également préférable de s’essuyer avec une lingette douce qu’avec un papier toilette ordinaire notamment en cas de cystite récidivante. Chez la femme ménopausée, elle peut favoriser la protection naturelle de sa zone urogénitale avec l’application d’une crème à base d’oestrogènes. Uriner après chaque rapport sexuel est recommandé car les bactéries remontent facilement dans la vessie car le périnée se relâche. En cas de récidive, la femme suit un traitement prophylactique et doit suivre une bonne hygiène alimentaire et intime. Le médecin peut lui prescrire un traitement de longue durée à faible dose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: