cystite.biz

infos santé

Home » Traitements des infections urinaires

Traitements des infections urinaires

Le traitement des infections urinaires se fait par des antibiotiques. La durée du traitement dépend de l’intensité de la maladie et de la nature de la bactérie responsable de son apparition. Il existe également trois types de traitements de l’infection urinaire soit chronique, bénigne ou compliquée. Dans le cas du type d’infection urinaire bénigne, le malade doit suivre une antibiothérapie, prescrite par son médecin. Si ce dernier constate des urétrites à gonocoques, le patient prendra en une seule fois l’antibiotique approprié en cabinet. Pour ce type de cas, le médecin prescrit l’antibiotique céfixime. La bactérie E. coli est le germe le plus connu comme étant le responsable de l’infection urinaire. Si la cystite apparaît due à ce germe, le médecin conseille un des ces antibiotiques. Soit il prescrit le nitrofurantoïne, l’amoxicilline, le triméthoprime ou encore le sulfaméthoxazole.

La prescription de l’un ou de l’autre de ces antibiotique dépend des résultats affichés après les examens de l’ECBU et de l’antibiogramme. Quand il s’agit d’une infection urinaire bénigne, les signes disparaissent en l’espace de 2 jours tout au plus après le traitement. Si l’infection est tenace, le malade doit revoir son médecin pour une autre consultation et un nouveau traitement adéquat. Si l’infection entraîne des souffrances et des gênes, le médecin combine un analgésique à l’antibiotique. Si une femme enceinte est atteinte de la cystite, elle doit suivre un protocole particulier. Dans le cas où l’infection urinaire se complique et qu’elle se transforme en pyélonéphrite ou infection des reins, le traitement sera plus long et la prise de l’antibiotique est relativement élevée. Le malade peut prendre le médicament sous forme d’injection administrée directement en intraveineuse ou sous forme de comprimé. L’injection est conseillée dans la mesure où le patient présente un cas grave de l’infection urinaire.

De même, le traitement se fera dans un hôpital pour que le médecin puisse maintenir en observation son malade durant quelques jours. Chez l’homme atteint de prostatite, il doit également suivre un traitement sévère où le dosage de l’antibiotique est élevé et distribué au sein d’un hôpital. Pour le dernier cas de l’infection urinaire, de type chronique, les germes tolèrent parfaitement les antibiotiques. D’où la récidive de la cystite et de la prostatite. Le traitement n’est pas encore déterminé pour soigner pleinement le type d’infection urinaire récidivante ou de prostatite chronique. L’idéal pour un malade atteint de ce type de cas est de miser sur une bonne hygiène tout en s’essuyant d’avant en arrière après la selle et de prendre des précautions durant le rapport sexuel en n’utilisant pas le même doigt pour l’anus et le vagin.

Chez l’homme notamment ceux qui prennent de l’âge, il est impératif de bien vider sa vessie durant la miction afin de ne pas favoriser la prolifération des bactéries conduisant à la prostatite. Une bonne hygiène garantit un apaisement des gênes et un espacement des crises. Si l’infection urinaire chronique ou la prostatite récidivante est accompagnée de douleurs, le médecin prescrit un analgésique pour que le malade ne souffre pas trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: